Jump to content
repanno

Conseille utilisation machine super squat

Date de publication

Last Reply

Replies

Views

12
723

Top Posters


Recommended Posts

Bonjour ou plutôt bonsoir vu l'heure,

 

Dans ma salle il y a cette machine superSquat (voir images) qui na pas la cote, elle est quasiment tout le temps disponible, ne me demander pas pourquoi ! Mais en réalité ça m'arrange car la presse, et le squat sont souvent pris quand j'arrives. Peut être que ce n'est pas une bonne machine et c'est pour ça que les gens ne s’en sert pas.

 

Je l'ai tester en position frontal (image 2),  en descendant au maximum, bon, ça tire énormément sur les ischio, et le démarrage est très dur. Je ne sais pas si c'est la bonne façon de faire, parce que les rares personnes qui l'utilisent ne descendent pas trop, et franchement je ne veux pas me blessé 😂.

Les vidéos sur le net concernant cette machine sont en anglais 😓, et vous avez devinés l'anglais et moi ca fais deux.

 

Je souhaite avoir des conseilles d’utilisation : amplitude, positionnement des pieds, nombre de rep..................

me conseillez vous la position frontal ou bien dos a la machine ?

 

Merci.

 

 

20180504_202410.jpg

20180504_202429.jpg

20180504_202441.jpg

Share this post


Link to post

Perso je dirai utilisation de dos.

J'ai connu une machine dans ce style,  et pareil personne ne l'utilisait.

Pourquoi? Parce que là où tu mettais 80kg au squat, là c'était 20 kg.

Je ne sais pas si c'est pareil sur ta machine, mais le faite de mettre une charge plus faible, fais fuir les gens car l'ego en prends un coup.

Ensuite comme toute machine guidée pour le squat, le mouvement n'est plus naturel. 

Donc garde tes pieds à largeur des épaules,  et descends tant que ton dos reste droit.

Pour les réps bin c'est en fonction de tes objectifs

Share this post


Link to post

Salut Juju78300,

 

Ah l'égo 😁

Si j'ai bien compris ce n'est pas une mauvaise machine, et l'ego personnellement j'ai passé l'age.

l'exo est dure au démarrage, et aussi j'ai un peu de mal a savoir jusqu’où je doit descendre pour sollicité plus les quadri parce que les fessier et ischio je le taf au fente. Et es ce qu'on positionne les pieds de sorte a ce que la cheville soit verrouillé durant l’exécution ou peut importe ? 

Désolé si les questions sont bêtes 😅

 

En faisant des séries longues, je peux me basé sur la sensation de brûlure pour déterminer le muscle le plus sollicité ?

 

 

Share this post


Link to post

C'est cool déjà de ta part de m'avoir répondu. Tampis si il n y a personnes qui la connait, pour la technique je vais charger peu et allez a la sensation .

Share this post


Link to post

Elle y est aussi à la salle que je fréquente et est peu utilisée .la plupart du temps je la vois utilisée par des personnes qui font de la rééducation musculaire,ou blessées à une jambe etc...peut être parce que ça permet de plus contrôler les mouvements par rapport au squats classiques,de travailler plus un côté que l autre.... bref je ne sais pas trop😉 j essaierai tiens!!!😁

Share this post


Link to post

Salut ! 😀

 

C'est très étonnant que vous n'utilisez jamais cette machine car elle a ces avantages ...

Le hack squat (que je préfère utilisé comme le montre l'image 3) est surement l'exercice le plus intéressant pour ciblé les quadriceps.

Pour ceux n'ayant pas cette machine, il est possible de mimer l'exercice à la Smith machine ou barres guidées en avançant les pieds assez loin mais le dos doit rester droit et perpendiculaire au sol.

 

Qu'est ce qu'on y gagne en l'utilisant ?

De ce que j'ai tester lorsqu'on utilise cette machine comme sur la photo 3 les pieds en avant ou au milieu de la plateforme, on ressent plus les quadriceps, du fait que l'angle du bassin soit plus grand que l'angle des genoux : le dossier nous permet cette position.

Et lorsqu'on utilise cette machine comme sur la photo 2 les pieds au fond ou au milieu de la plateforme, on ressent plus les ischios, du fait que l'angle du bassin soit plus petit que l'angle des genoux : on retrouve un peu l'angle de la presse.

C'est un exercice "quasi" d'isolation. Quasi parce que sa reste un squat, une variante certes, mais un squat quand même. Le fait de le faire à la machine permet de garder un mouvement contrôler et donc protéger ton dos comme l'ont dit les autres.

 

Comment l'utiliser ?

-  Je t'ai vu parler de séries longues, je l'utilise aussi souvent comme ça, mais rien ne t'empêche de travailler avec des séries plus courtes ! @Juju78300 l'a bien résumé, c'est en fonction de tes objectifs.

-  Pour l'amplitude, je fais parti de ceux qui préfère les squats complets mais je vais utilisé un argument de ceux qui disent l'inverse c'est à dire, s'arrêter quand ton fémur est parallèle au sol : si tu décide de t'arrêter à ce niveau la, tu mettras l'accent sur les quadriceps, si tu décide de descendre en bas tu recruteras en plus les ischios. C'est toujours une question d'angle.

Donc pour l'amplitude encore une fois ça dépend de ton objectif mais j'ai cru comprendre que tu voulais recruter les quadriceps, donc je te conseil de ne pas descendre trop bas.

-  La position de tes pieds importe peu, voici une petite vidéo de Nassim Sahili qui te l'explique, il y a une conclusion à la fin si tu veux : 

-  Je t'ai vu parler de sensation de brûlure.

Il faut savoir que la brûlure est le produit de la production d'acide lactique et de la congestion.

Elle apparaît la plupart du temps sur des mouvements en tension continu. La raison est très simple, prenons un exercice poly-articulaire : le développé militaire. Lorsque tes bras sont tendu en haut du mouvement la charge repose sur les os et articulations (coudes, épaules) le temps de repos est suffisant pour permettre l'évacuation des acides. Ce qui n'est pas le cas lors d'un exercice en tension continu.

La brûlure est donc un facteur de la prise de muscle car l'enjeu est de pouvoir supporter cette douleur physiquement le plus longtemps possible et de la prolonger via des techniques comme le dégressif, le super-set, des tempo plus long ...

Mais je t'arrête sur le fait qu'il ne faut pas juger un exercice sur la brûlure qu'il procure :

Les exercices de bases sont très efficaces, même sans brûlure. Et de nombreux sportifs n'ont que très rarement cette sensation de brûlure mais ils continuent de progresser.

- L'unilatéral peut être intéressant, attention à la technique.
 

PS : En ce qui concerne l'ego range le au vestiaire. 😋

 

Voila, j'espère t'avoir aidé, j'espère aussi que d'autres membres pourront complémenter voir corriger si besoin, si tu as des questions n'hésite pas, sinon bon courage pour la suite !

  • Like 1
  • Bravo 1

Share this post


Link to post

Bonjour,

 

Super explication et bien complète, merci Y4nn0uuu (le nom de code d'un prototype futuriste 👽) pour le temps et l’énergie que tu a consacré a répondre. Donc c'est une super machine, et vu qu'il y a pas la queue je ne vais pas me priver.

 

Tu a aborder le sujet de l'unilatéral en mettant en garde, sans allée plus loin. Etre extrêmement bien gainé lorsque on pratique l'unilatéral est suffisant. Non ? je me trompe ? peut tu donner ton un peu plus d'explication stp ?

 

 

Share this post


Link to post

J'ai jamais été très fan de l'unilatéral mais il y'a pas mal d'avantages à le pratiqué.

 

Son premier avantage est qu'il permet de rattraper un éventuel déficit bilatéral car il est tout à fait normal de ne pas être symétrique, nos os et nos muscles ne sont pas tout à fait de la même longueur des deux côtés, ni la même souplesse ou mobilité ... cela veut dire que lors d'un squat par exemple les deux jambes ne font pas exactement le même mouvement, l'une travail plus que l'autre, ce qui sur le long terme se traduit par un déséquilibre parfois visuel. L'unilatéral est la pour corriger ce déséquilibre. 

Il permet aussi d'augmenter l'amplitude de mouvement lors de la phase négative (étirement/descente) et donc lors de la phase contraction (la remonté).

Comme je l'ai dit plus haut un côté travail parfois plus que l'autre, il est rare d'avoir la même force des deux côtés. L'unilatéral va permettre d'adapter la résistance, la charge ainsi que le nombre de répétitions et ainsi travailler sans favoriser un côté par rapport à l'autre.

 

Cependant le gros désavantage est que cette technique demande du temps

Cela va sans dire qu'il faudra multiplié le temps de travail par deux en pratiquant de l'unilatéral.

Ensuite c'est une technique qui s'adresse plus au confirmé (à mon avis) car il requiert un certain niveau de force avant de vouloir travailler de manière localiser et ciblé ce qui est l'objectif de l'unilatéral.

Lorsqu'on débute, et que l'on passe du temps sur de l'unilatéral, on en perds plus qu'on en gagne.

Pour deux raisons, la première est que le déficit bilatéral n'est pas aussi prononcé que chez un athlète de haut niveau par exemple, ce qui va à l'encontre du premier avantage de cette technique.

La deuxième est que lorsqu'on débute on a du mal à avoir le "sens musculaire", la notion de contracter son muscle volontairement pour cela il faut une bonne connaissance de l'anatomie, pour encore une fois ciblé le muscle, et enfin un bon niveau de force histoire de pas rester coincer en bas 😅

 

L'unilatéral est donc une méthode pratique pour corriger les points faibles et donc s'adresse principalement aux confirmés désireux de continuer de progresser sans vraiment de notion de performance.

Edited by Y4nn0uuu
Rajout d'une conclusion
  • Like 1

Share this post


Link to post

Salut a toi et merci d'avoir pris le temps encore une fois pour me répondre,

 

Alors j'ai testé le travail en unilatéral, et sa demande beaucoup d’agilité et de maîtrise de son corp pour ne pas faire m'import quoi

Si je suis tes conseilles ce n'est pas encore pour moi dans la mesure que n'ai pas encore acquis assez d'XP. Mais je peut me servir de l'unilatéral comme échauffement avec charge légères, ou en fin de séance avec des séries longue.

 Car vois tu en travaillant en unilatéral en recrute selon moi  les muscles stabilisateur, ce qui est bon pour la posture et la prévention des blessures.

En tous cas je reste intéressé par cette méthode. Je vais réfléchir comment l'inclure dans mon programme de manière intelligente 🤔, car comme tu l'a cité, il a un sacré désavantage : Le temps de la séance va se retrouvé allongé de manière conséquente.

  • Like 1

Share this post


Link to post

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Partenaire

    foodspring-art-haut

  • Nouvelles réponses

    • Salut! Ah oui, les blessures aux épaules ça peut être très long à guérir. Si les examens n'ont rien donné on peut penser à une tendinite, sous toutes réserves. Des massages au synthol peuvent aider dans ce cas. Les anti inflammatoires également bien sûr. J'ai eu le cas d'une tendinite à l'épaule que seule la cortisone a pu soulager. Quoi qu'il en soit, je te conseille de tester les exos qui te permettent de travailler sans provoquer de douleurs. Les haltères qui permettent une prise neutre sont plus soft sur les articulations. Perso j'apprecie beaucoup le clean and press en unilatéral. Il suffit parfois d'une légère variation de trajectoire et de prise pour se débarrasser des tensions parasitaires. Sinon les élastiques permettent un travail soft également. Tu peux essayer les pull apart et face pull comme exos. Enfin je te conseille également les indian clubs en échauffement et les "dislocations" au baton.  En espérant que ça puisse t'aider.      
    • Salut et bienvenue. Pour 2 séances par semaine,  le mieux est le fullbody (tout le corps en 1 séance):  
    • Bonjour à toutes et à tous   Je m'appelle Clémentine, je fais 1m61 et 58 kg. Je viens de m'inscrire à la salle et je n'y connais pas grand chose sur le sujet.   J'ai pour objectif de perdre 2 à 3 kg, de me tonifier et d'ajuster mes formes. Je compte me rendre à la salle 2 fois par semaine. Pour info, au niveau de mon alimentation, je mange de façon équilibrer et en quantité raisonnable. Si vous pouvez m'aider sur la constitution d'un programme de départ, j'en serais reconnaissante ! Merci de votre aide !!!  
    • Salut à tous, Ca fais 10 mois que je traine une blessure/gêne à l'arrière d'une épaule, mais je dirai plus que c'est dans le bras que l'épaule. Disons que le point de départ se situe entre le triceps et l'arrière de l'épaule.  La douleur descend de l'épaule jusqu'au milieu du bras quand je fais mes répétitions. La douleur survient lorsque je fais du développé couché ou incliné aux haltères ou à la barre fixe, ou du développé épaule. Lorsque je fais les pecs sur les machines je sens une gêne aussi, mais c'est bien moins douloureux.  Je dirai que le pire c'est vraiment le développé épaule aux haltères ou machine (je ne fait plus que des longues séries developpé machine avec charges très légères pour limiter la casse) Je ne peux plus non plus m'échauffer en faisant des grands cercles avec mes bras avant la séance.  Surtout les cercles vers l'avant qui sont douloureux. Je n'ai pas de problèmes sur les exercices de tirage (dos). Ca m'étonnerait aussi que j'ai un problème au triceps étant donné que je peux les travailler sans douleur. Je dirais que ca ne m'handicape pas trop dans mon quotidien, excepté les lendemains de séance. J'ai 34 ans, je ne suis plus un acharné de la muscu, mais j'essaye néanmoins d’entraîner le haut du corps 1x tous les 3 jours. (+les jambes et un peu de cardio/abs bien sur, mais ça on s'en fou c'est pas le sujet). C'est aussi super douloureux quand je fais du gainage latéral (sur le mauvais coté bien sur) du coup je n'en fait plus. J'ai passé une échographie/radio et IRM de l'épaule qui n'ont rien révélés. La coiffe des rotateurs est intacte. Je met en alternance de l'arnica et du flector à l'endroit de la douleur depuis des mois, rien y fait. J'ai totalement arrêté 15 jours complets aussi sans succès. J'ai aussi fait 12 séances de kiné "dans le noir" qui n'ont servies à rien et vu un (bon) ostéopathe qui n'a pas résolu le pb. Mon médecin ne sait plus trop quoi me prescrire et me demande d’arrêter la muscu lol Je me répète, je n'ai vraiment pas un ryhtme très intense, je cherche juste à entretenir aussi longtemps que possible mes modeste  76kg pour 1m80 relativement bien déssinés. Je soulève vraiment pas de très grosse charges. Toute facon même avec la barre à vide en dev couché, je le sent direct.   C'est compliqué à expliquer le problème précisément, mais si qq1 se reconnait dans cette description et aurait des conseils à me prodiguer, je suis preneur...
    • Nan c'est sûr, mais le but est de travailler la force. Tu feras peut-être 2 ou 3 reps sur ces 2 séries là, mais c'est histoire de travailler différemment, et ensuite tu repasses à ton premier élastique pour tes 2 dernières séries. A chaque séance, essaye d'augmenter ne serait-ce que d'une répétition sur l'une de tes séries, ne te crame pas à la 1ère série en donnant tout 
  • Publicité


  • Calcul besoins caloriques

×
×
  • Create New...