Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Jimmy

Les différents travaux musculaires

Date de publication

Last Reply

Replies

Views

4
2775

Top Posters


Recommended Posts

voici un petit post qui j'espère aidera le plus grand nombre pour varier les stimulus de vos entraînements et ainsi sortir de la stagnation, augmenter votre progression et prendre plus de muscles, n'hésitez pas à rajouter des infos :) 

Le travail concentrique : c'est le résultat d'une poussée, d'un tirage, d'une traction, d'un soulevé. Exemple : lorsque l'on pousse la barre au développé couché c'est un travail concentrique. Pendant ce travail nos muscles vont aller à l'encontre de la force de la pesanteur du corps et/ou d'un poids. C'est la base de la musculation.

Le travail excentrique : il correspond au retour de la charge qui revient à sa position initiale sous l'effet de la force de pesanteur. Pendant cet partie du mouvement, les muscles travaillent pour freiner la charge. Sans ce travail de freinage, la barre du développé couché tomberait tout simplement sur vous. Le travail excentrique est très important car les muscles sont plus fort pour freiner la charge que pour la pousser. Un article du site en parle c'est celui sur les répétitions négatives.

Le travail statique: il correspond au maintien d'une articulation à un angle donné. Exemple : exercice de la chaise contre un mur, le dos est en appui contre un mur ou un autre support et les jambes sont pliées à 90°. Ce travail permet de solliciter la force du quadriceps à cette angle bien précis. 

Le travail stato-dynamique : il consiste à passer une phase statique à une phase dynamique (excentrique ou concentrique) ou vice versa. Exemple : faire une traction et s'arrêter au milieu du mouvement plus ou moins longtemps puis on finit le mouvement de la traction. 

Le travail pléiométrique ou pliométrique : c'est la succession d'une contraction concentrique et d'une contraction excentrique ou vice versa d'une manière explosive et rapide. Un exemple d'exercice pliométrique : les pompes sautées, le squat sauté, etc...


Différente combinaison sont possible, par exemple (merci @gronounours70)
Les série pletnev : 10 secondes de contraction isométrique (S=statique)
5 répétitions pliométriques (CP 5) avec une phase négative de 10 secondes (E=Excentrique) et pour finir 5 répétitions en contration "normales" (C=contraction)
S10CP5E10C5
on peux moduler les temps des phases et le nombres de contractions

Share this post


Link to post

Avec les séries de type : pletnev, que travaille t-on sur le fond ? L'hypertrophie ?  Avec une augmentation de la résistance musculaire ? Et dans quel type de programme on peut l'insérer ?

Share this post


Link to post

J'ai vue qu'il n'y avait aucune réponse à ta question, je vais donc t'aider !

Au vue du type de travail, on est clairement sur un système plutôt lourd. on ne dépasse pas les 5 reps consécutive, et on doit faire une phase excentrique de 10 sec... Clairement une charge plutôt lourde, sinon, aucun intérêt !!

Ici on voit bien que l'on cherche à bosser une force utile, la phase d'isométrie (Muscle stabilisateur ?), puis de la pliométrie sur 5 reps, une phase négative extrêmement longue suite à une série de répétition lourde, et 5 normale, on est clairement dans le : "Fait le vite mais bien prendre sont temps !"

En claire, j'associerai ça au judo, jujitsu brésilien, Sprint et tout ces sports où l'on a besoin de force, et d'un bon équilibre avec les muscle stabilisateur de champion, et une bonne explosivité ! :thumbup2:

Share this post


Link to post

Merci Jimmy  :)

 

Suis prêt pour les 12 travaux d'Astérix là !

 

lol ! !!  juste un petit ménir de 2 kg :$ !

 

Share this post


Link to post

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Partenaire

    foodspring-art-haut

  • Nouvelles réponses

    • Bonjour à tous et merci beaucoup pour vos réponses ou votre lecture    Étudiant en master STAPS APAS, j'ai quelques "notions" en terme de préparation physique , comme dit dans le titre ma question porte sur la prévention des ishio jambiers , je vous explique le contexte :    Jouant dans un club de football au niveau R1 ( anciennement Division Honneur ) il m'a été demandé par le coach si il serait possible de mettre en place un programme d'exercice de prévention renforcement poids de corps , pour les ishio jambiers, de par mes recherches et mes diverses documentations les exercices et programme ne manque pas cependant une question me semble importante concernant la programmation : ayant match le dimanche ou samedi soir , suivi de 3 entraînement ( mardi, mercredi, vendredi ) il me semble préjudiciable de mettre cette atelier le mercredi en début de séance , c'est la ma question : qu'en pensez vous ? Plutôt la mettre le vendredi, ou mardi ou laisser mercredi , en début, milieu de séance ? ( Je précise bien que ce bien des exercices de renforcement à Visé préventive et poids de corps ( pas de grosse charge de travail en vue sur les ishio )  voilà voilà
    • Bonjour Matteo. La France est le paradis du pain.  Dans d'autres pays du monde, en Afrique notamment, le petit dèj est souvent à base de bouillie à peine sucrée de farines complètes: maïs (les grains sont grillés avant mouture: dé-li-cieux !), sorgho, mil ou soja, que l'on peut éventuellement mélanger, parfumer ou pas, à la citronnelle ou au chocolat en poudre. Ultra facile et rapide à préparer, elle se conserve quelques jours au réfrigérateur, et permet de varier ce premier et essentiel repas de la journée qui sera équilibré si on ajoute un fruit frais et une poignée d'amandes ou noisettes.  Je profite d'être ici pour demander si personne parmi vous en IDF ne pourrait me céder/vendre de bidons vissables ou pots vides pour justement conserver mes farines béninoises, ici ..et sur-place   Je vous remercie
    • En 6 mois tu aurais probablement pu progresser davantage avec un entraînement bien structuré et une alimentation appropriée. Mais tu as néanmoins progressé, c'est ce qui compte. Patience et constance sont les clés du progrès. A toi de construire ton succès.
    • Bah, c'est un peu difficile de répondre à cette question sans savoir ce que tu fais chez toi et du matériel dont tu disposes. Perso je me suis entraîné plusieurs années à domicile avec juste des poids, barre, haltères, un rack et un banc. Et encore, tu peux t'entraîner et progresser en fonction de tes objectifs avec beaucoup moins que ça. Suffit de voir le physique que certains détenus développent en prison par exemple.Pouvoir s'entrainer chez soi présente certains avantages. Pas de temps perdu en déploiement, accessibilité du matériel, facilité d'organisation, coût réduit voir nul, etc... D'un autre côté, à la salle tu disposes de plus d'options, tu peux te trouver des partenaires d'entraînement (ce qui est très motivant), tu crées une autre habitude qui te sors de ton quotidien et j'en oublie sûrement. Les deux présentent leurs avantages et leur limitations, c'est à toi de décider de ce qui te convient le mieux. Pourquoi ne pas experimenter quelques séances en salle avant de t'engager? L'essentiel c'est de vouloir, tu trouveras toujours à t'entrainer d'une façon ou d'une autre. 🙂
  • Publicité


  • Calcul besoins caloriques

×
×
  • Create New...