Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

SCLP

Humeur et musculation

Date de publication

Last Reply

Replies

Views

3
603

Top Posters


Recommended Posts

Bonjour,

Je constate que mon fils qui a débuté la muscu en prise de masse depuis 1 mois et demi environ (déjà très sportif par ailleurs) devient irascible et agressif. Il a changé son alimentation et mange plusieurs fois par jour des oeufs, du thon en boite, des filets de dinde. Etant un petit pratiquant moi-même (méthode Braibant et Lafay), je trouve qu'il enchaine beaucoup d'exercices. Mais il devient impossible de lui en faire la remarque, de même s'il a un peu de retard sur l'heure de son entrainement, il vaut mieux ne pas se trouver sur son chemin, ni lui parler. Il ne prend guère plus de muscle (il était déjà bien bâti avant de commencer) et a tendance à en tenir son entourage ou les "mauvais" conseils comme responsables. Est-ce fréquent chez les nouveaux body-builders ? Merci de vos réponses.

Share this post


Link to post

ça me rappelle le "roïd rage" (en anglais). La prise de stéroïde anabolisant qui entraîne des sauts d'humeur.

Mais après ça peut dépendre de beaucoup de facteur. 

 

Perso, à moins d'être au régime je ne suis pas désagréable.

Share this post


Link to post

Bonjour, 

 

Si le dialogue devient difficile avec votre enfant, c'est qu'il y a un problème. Il faut arriver a le faire relativiser, est-ce qu'il va en salle ? Ou s'entraine t-il avec un ami ? Il écoutera peut être plus facilement les critiques d'une personne extérieure plutôt que de ceux qu'ils tient pour responsable de son manque de réussite. 

 

Vous êtes son parent, vous avez autorité sur lui, s'il dépasse les bornes, vous devez lui faire savoir et le sanctionner en conséquence. 

 

Ce n'est pas "normal" si cela devient vraiment agressif et envahissant. Cela fait penser à quelqu'un chargé d'anabolisant et au max de testostérone. 

Share this post


Link to post

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Partenaire

    foodspring-art-haut

  • Nouvelles réponses

    • Bonjour à tous et merci beaucoup pour vos réponses ou votre lecture    Étudiant en master STAPS APAS, j'ai quelques "notions" en terme de préparation physique , comme dit dans le titre ma question porte sur la prévention des ishio jambiers , je vous explique le contexte :    Jouant dans un club de football au niveau R1 ( anciennement Division Honneur ) il m'a été demandé par le coach si il serait possible de mettre en place un programme d'exercice de prévention renforcement poids de corps , pour les ishio jambiers, de par mes recherches et mes diverses documentations les exercices et programme ne manque pas cependant une question me semble importante concernant la programmation : ayant match le dimanche ou samedi soir , suivi de 3 entraînement ( mardi, mercredi, vendredi ) il me semble préjudiciable de mettre cette atelier le mercredi en début de séance , c'est la ma question : qu'en pensez vous ? Plutôt la mettre le vendredi, ou mardi ou laisser mercredi , en début, milieu de séance ? ( Je précise bien que ce bien des exercices de renforcement à Visé préventive et poids de corps ( pas de grosse charge de travail en vue sur les ishio )  voilà voilà
    • Bonjour Matteo. La France est le paradis du pain.  Dans d'autres pays du monde, en Afrique notamment, le petit dèj est souvent à base de bouillie à peine sucrée de farines complètes: maïs (les grains sont grillés avant mouture: dé-li-cieux !), sorgho, mil ou soja, que l'on peut éventuellement mélanger, parfumer ou pas, à la citronnelle ou au chocolat en poudre. Ultra facile et rapide à préparer, elle se conserve quelques jours au réfrigérateur, et permet de varier ce premier et essentiel repas de la journée qui sera équilibré si on ajoute un fruit frais et une poignée d'amandes ou noisettes.  Je profite d'être ici pour demander si personne parmi vous en IDF ne pourrait me céder/vendre de bidons vissables ou pots vides pour justement conserver mes farines béninoises, ici ..et sur-place   Je vous remercie
    • En 6 mois tu aurais probablement pu progresser davantage avec un entraînement bien structuré et une alimentation appropriée. Mais tu as néanmoins progressé, c'est ce qui compte. Patience et constance sont les clés du progrès. A toi de construire ton succès.
    • Bah, c'est un peu difficile de répondre à cette question sans savoir ce que tu fais chez toi et du matériel dont tu disposes. Perso je me suis entraîné plusieurs années à domicile avec juste des poids, barre, haltères, un rack et un banc. Et encore, tu peux t'entraîner et progresser en fonction de tes objectifs avec beaucoup moins que ça. Suffit de voir le physique que certains détenus développent en prison par exemple.Pouvoir s'entrainer chez soi présente certains avantages. Pas de temps perdu en déploiement, accessibilité du matériel, facilité d'organisation, coût réduit voir nul, etc... D'un autre côté, à la salle tu disposes de plus d'options, tu peux te trouver des partenaires d'entraînement (ce qui est très motivant), tu crées une autre habitude qui te sors de ton quotidien et j'en oublie sûrement. Les deux présentent leurs avantages et leur limitations, c'est à toi de décider de ce qui te convient le mieux. Pourquoi ne pas experimenter quelques séances en salle avant de t'engager? L'essentiel c'est de vouloir, tu trouveras toujours à t'entrainer d'une façon ou d'une autre. 🙂
  • Publicité


  • Calcul besoins caloriques

×
×
  • Create New...