Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Calahann

Que contiennent vraiment les produits allégés ?

Recommended Posts

Que contiennent vraiment les produits allégés ?
 
Que contiennent vraiment les produits allégés ?
 
Il n’y a jamais eu autant de produits light ou allégés dans les rayons. Toutes les familles de produits sont concernés, des produits laitiers aux boissons, en passant par les biscuits salés et sucrés, les plats cuisinés, les confiseries, les confitures, les glaces, les matières grasses, les charcuteries… Mais avec moins de sucres, de gras, de sel, comment sont fabriqués ces produits allégés ?

Des produits allégés, loin d’être naturels

Un quart des Français achètent des produits allégés aujourd’hui. Ce marché, apparu dans les années 1960 avec le lait puis les yaourts demi-écrémés, est l’un des poids lourds de l’industrie agro-alimentaire depuis les années 1990. Le succès ne se dément pas, même s’il est en train de désaxer vers plus de santé, tout en étant de plus en plus réglementé.

N°1 des ventes de produits allégés : toujours les produits laitiers (yaourt, fromages, laits, beurres, crèmes fraîche), suivis par les boissons (sodas).

Un produit allégé c’est quoi ?

Les yaourts au menu il y a... 7 000 ans

 

Exemple : un yaourt nature au lait entier contient 3,5 g de lipides/100 g (c’est le taux de lipides normal du lait entier). Sa version allégé ne contiendra que 0,87 g de lipides/100 g.

- Un produit « faible en matières grasses » ne contiendra que 3 g/100 g de lipides s’il est solide, et 1,5 g/100 ml s’il est liquide.

- Un produit « exempt de matières grasses« , ne contiendra que 0,5 g/100 g qu’il soit solide ou liquide. Donc même le 0 % contient des matières grasses !

Les produits allégé en sucres (glucides)

 

sucre-300x300.jpg

 

Un produit « allégé en sucres » doit contenir 25 % de sucres en moins par rapport à un produit de référence.

 

Exemple : une boisson pulpée à l’orange Auchan contient 10,8 g de glucides/100 ml et 44 kcal, et sa version light de la même marque n’en contient que 1,3 g/100 ml pour 5 kcal.

- Un produit « exempt de sucres » peut contenir 0,5 g de sucres/100 g ou 100 ml. Donc là encore, le « sans sucre » en contient quand même un peu aussi ! (1)

 

Par quoi remplace-t-on les sucres et les matières grasses enlevées ?

Là est toute la difficulté pour les industriels ! Il faut en effet que le produit final allégé ressemble le plus possible à celui d’origine, à la fois en terme de goût, mais aussi de couleur, de consistance et de forme. Et qu’il se conserve aussi bien que le produit non allégé. Pas évident…

L’allègement peut se faire par des méthodes technologiques et/ou par l’ajout de produits, pas toujours très naturels…

Les objectifs de l’allégé : garder les qualités organoleptiques du produit de référence

1) redonner de la texture aux produits allégés puisqu’il n’y a plus assez de sucres ou de graisses pour la maintenir = ajouter un épaississant, voire un colorant.

2) assurer la conservation de l’aliment puisqu’il n’a plus assez de sucre ou de graisses le faire = ajouter un conservateur.

Les produits allégés et les additifs

Voici la liste des additifs que l’on peut trouver dans les produits allégés.

Pour remplacer les matières grasses (2)

Ces additifs permettent de réduire les graisses. Ils apparaissent sur les étiquettes. Ils ont des propriétés multiples : épaississants, gélifiants, liants ou émulsifiants mais aussi stabilisants et agents de charge.

 

Les dangers du glutamate

 

Ils sont issus des 3 familles de nutriments (glucides, protéines, mais aussi lipides).

 

ketchup-light-allege

Des épaississants naturels : carraghénanes, cellulose, gomme de guar, gomme gellane (caroube). Des épaississants chimiques : gels, gélatine, gomme xanthum.

 

→ dans les produits cuits, fromages, desserts congelés, sauces au jus de viande, mayonnaise, viandes traitées, puddings, sauces pour salade, sauces, crème fermentée, yoghourts.

> photo ; Tomato Ketchup … sans colorant, sans arôme artificiel, sans conservateur ni épaississant

- Des glucides : les amidons (dextrines, malto-dextrines, amidons modifiés issus d’amidons naturels du blé, du maïs et de la pomme de terre), le polydextrose, les fibres alimentaires modifiées.

→ dans les produits cuits, fromages, desserts congelés, sauces au jus de viande, mayonnaise, viandes traitées, puddings, sauces pour salade, sauces, crème fermentée, yoghourts, soupes.

- Des protéines : concentré protéinique de lactosérum, blanc d’oeuf et protéine de lait à microparticules, protéine végétale hydrolysée

→ dans les produits cuits, beurre, fromage, desserts laitiers congelés, mayonnaise, sauces pour salade, crème fermentée.

- Des lipides (et oui !) : Caprénin, salatrimmono et diglycérides, olestra, les huiles végétales partiellement hydrogénées, lécithine

→ certains produits cuits, fromages, chocolat, barre de chocolat, confections en chocolat, margarine, en-cas salés, crème fermentée, pâtes à tartiner, sauces, assaisonnement pour salade, desserts surgelés

Des additifs pour remplacer les sucres (3)

drinkoda.jpg

 les boissons sont les plus faciles à réduire en sucres, pour d’autres produits, diminuer la teneur en sucres en-dessous d’un certain seuil n’est pas toujours possible pour des raisons technologiques, mais aussi de goût et de marketing.

 

Les édulcorants sont très utilisés pour les produits allégés en sucre et les sodas lights par les industries agroalimentaires.

Ils ont 2 formidables avantages : ils ont un goût sucré mais apportent très peu ou pas du tout de calories ; et une unité sucrante d’édulcorant intense est beaucoup moins chère que celle du sucre naturel (50 fois moins cher pour la saccharine et 15 fois moins cher pour l’aspartame). Voir tous les articles sur les édulcorants .

 

En voici la liste :

 

- Les édulcorants intenses  : l’acésulfame K (E 950), l’aspartame (E 951), le sel d’aspartame-acésulfame (E 962), la saccharine (E 954), les cyclamates (E 952), la thaumatine (E 957), la néohespéridine DC (E 959) et le sucralose (E 955).

→ On les retrouve surtout dans les boissons.

- Les édulcorants de charge ou polyols  : le sorbitol (E 420), le mannitol (E 421), l’isomalt (E 953), le maltitol (E 965) le lactitol (E966) et le xylitol (E 967). Ils remplissent également d’autres fonctions, dont celles d’agents de charge, d’émulsifiants, d’épaississants, d’agents d’enrobage et d’anti-agrégants.

→ On les retrouve dans les produits sans sucre, sans sucre ajouté ou à teneur réduite en sucre, comme les produits allégés, les bonbons et gommes à mâcher sans sucre.

 

bonbons-light

 

Les  sirops de glucose.

 

→ On les utilise pour la confiserie et les boissons gazeuses, les confitures, les biscuits.

 – De nouveaux édulcorants plus naturels sont apparus récemment comme la stévia.

Produits light : vers plus de naturalité ?

Après une telle liste d’additifs, pas étonnant que les consommateurs réclament des aliments allégés moins chargés en produits chimiques !

La recherche de naturalité est l’une des nouvelles tendances du marché de l’allégé. On substitue des produits naturels aux chimiques.

Les nouveaux sucres

 

soda light edulcorants

 

La stévia : c’est LE nouveau sucre en vogue (La Stévia révolutionne le sucre).

Même le grand Coca-Cola s’y met et lance un Coca-Cola life sans aspartame et à la stévia, suivant ainsi l’inclinaison du public et malgré l’absence de preuves définitives sur le sujet de l’aspartame. On sait désormais que l’aspartame serait inoffensif dans l’alimentation. La méfiance demeure pourtant.

L’aspartame est un édulcorant découvert dans les années 60 et autorisé à apparaître sur le marché dans les années 70. Il ne peut être présent qu’en petite quantité dans les aliments, ce qui explique que pour beaucoup d’experts, l’aspartame ne peut être dangereux car consommé à de trop faibles doses pour être nocif.

Le xylitol (Le xylitol est-il un bon substitut au sucre ?) fait un retour en force lui aussi, boosté par ses origines naturelles, et surtout moins handicapé par l’arrière goût de réglisse qui caractérise la stévia.

Les recherches scientifiques continuent pour trouver d’autres additifs plus naturels. La question qui se pose, au-delà de leur composition, est bien sûr celle de leur efficacité. C’est l’objet de la seconde partie de l’article.
 
Ref : Consoglobe :thumbup2:
 

Share this post


Link to post

je prend jamais de allégé ,supprimer le gras c'est inutile ...   cela dit sur ce que je mange y a pas trop de possibilité (a part le fromage blanc ) , je n'ai pas de sucre , juste du stevia . (meme pas une question de diete ou pour la santé , pas de plat préparé ... )

Share this post


Link to post

Je me permets de résumer...

 

Il y a 5 heures, Calahann a dit :
Que contiennent vraiment les produits allégés ?
 
De la m*rde !

:D

 

Share this post


Link to post
il y a 28 minutes, Pipou a dit :

c'est très cher pour le l'eau.

j'en ai plein le cul du fromage blanc plein d'eau !! pour l'instant y a juste le calin qui est une valeur sur pour moi , si quelqu'un a d'autre marque moins chere je suis preneur

Share this post


Link to post
il y a 47 minutes, paulfr a dit :

Je me permets de résumer...

 

:D

 

Ultra-méga-super bien résumé paul ....que de la mal bouffe en vraie :thumbup2:

 

il y a 37 minutes, Pipou a dit :

il y a longtemps j'ai fait suivre un de mes garçons par un endocrinologue ce qu'il m'a dit: n'achetez pas de produits allégé, c'est très cher pour le " lot ". préférez un bon produit moins souvent.

 

on en revient toujours pareil quoi, repas équilibrés avec produits non transformés, pas forcément bio, mais de préférence du petit producteur. 

 

Coucou pipou :), un grand plaisir pour ma face de te lire :ban90: 

C'est vrai qu'au jour d'aujourd'hui , il faut plus privilégier des produits frais , de qualité et d'une agriculture sérieuse de proximité ...Nos pauvres petits agriculteurs qui galèrent grave face à la grande distribution....... , tout çà pour nous offrir simplement des produits de qualités , du terroir et de 1 ers choix . Je te suis :thumbup2:

 

il y a 36 minutes, Titi84 a dit :

Même le fromage blanc???? :20: :icon_evil: 

pfff ben puisque c'est ça, vais me remettre au vrai beurre et FB 20%! :9:

 

Salut Titi :)

 

Qui dit fromage blanc dit produit laitier ....Qui dit produit laitier dit matière grasse forcément .... le 0% de MG est obligatoirement et strictement impossible sur tous les aliments  composés de lait..... :$  

Share this post


Link to post

Perso je ne consomme jamais de produit alléger ou light, si je veux boire un coca je le bois, si je veux pas boire de soda je bois de l'eau, c'est simple :12:.

J'entends par la que si je ne veux pas consommer quelque chose que je sait mauvais je ne vais pas chercher à en consommé la "moitié". 

Share this post


Link to post

A vrai dire, il n'y a que le FB que je prenais à 3%, je ne suis pas trop soda, coca et Cie, je préfère simplement le Chateau La Pompe! :icon_mrgreen:

Share this post


Link to post
Il y a 1 heure, Pipou a dit :

on en revient toujours pareil quoi, repas équilibrés avec produits non transformés, pas forcément bio, mais de préférence du petit producteur. 

 

C'est vrai mais dans les grandes villes, c'est compliqué d'avoir des produits frais ou des légumes du producteur en direct. Par contre, c'est clair qu'au lieu de se laver le cerveau à la TV de 18h à 23h, ça laisse clairement le temps de cuisiner un truc bon et rapide avec des produits frais.

 

Franchement... Si j'arrive à me faire des repas rapides et simples le soir, tout le monde y arrive vu comment je suis un brêle en cuisine :D

 

Share this post


Link to post
il y a 3 minutes, paulfr a dit :

 

C'est vrai mais dans les grandes villes, c'est compliqué d'avoir des produits frais ou des légumes du producteur en direct. Par contre, c'est clair qu'au lieu de se laver le cerveau à la TV de 18h à 23h, ça laisse clairement le temps de cuisiner un truc bon et rapide avec des produits frais.

 

Franchement... Si j'arrive à me faire des repas rapides et simples le soir, tout le monde y arrive vu comment je suis un brêle en cuisine :D

 

 

Ha ha ha ! Paul de toi ...heuuuu non , j'voulais dire Pauvre de toi :eat2:

Share this post


Link to post

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • À découvrir sur la boutique

  • Nouvelles réponses

    • Bonjour tout le monde !   La situation   Je suis actuellement très mince, je voudrai me muscler mais j'ai peu de temps libre devant moi. Mon but est donc de me muscler en un minimum de temps.  Mon objectif n'est pas de devenir un bodybuilder, juste de gagner quelques kilos. Je fais actuellement 60 kilos pour 1m80, mon but est de monter à 70 kg (c'est pas énorme non plus, mais ça me suffira car j ai aussi beaucoup d'autres projets à côté).   J'ai donc décidé de m'entraîner en fullbody 2 fois par semaine. Quand j'aurai atteint mes 70 kg, mon but sera de maintenir mon physique actuel en un minimum de temps (juste assez pour le maintenir et ne pas le perdre). Je passerai donc à  1 entraînement par semaine, en fullbody toujours.   Mes questions tant que je suis à 2 entraînements par semaine :   J'ai bien compris qu'il fallait garder un même programme de musculation pendant un certain temps (ni le changer en permanence, ni le garder pendant des années !).  Mais qu'est ce qu'on entend par "garder le même programme pendant telle durée " quand on parle de fullbody 2 fois par semaine ? Est-ce que ça veut dire que  je dois faire les mêmes exercices à chaque séance pendant la durée où je garderai mon programme ? Ou alors séance A = un entraînement fullbody avec tels exeecices et séance B = un entraînement fullbody avec d'autres exercices ?   Je vois des avantages et des inconvénients aux 2 systèmes :   - si je fais les mêmes exercices à chaque séance : comme la durée entrainement doit être faible, cela fait que j'intègre assez peu d'exercices à ma séance. Et donc forcément, certains muscles seront - sollicités que d'autres, par exemple ils seront forcément + travaillés sous un certain angle qu'un autre angle. Impossible de trouver l'équilibre selon moi (mais dites moi si je me trompe).   - D'un autre côte, je me dis que si j alterne entre 2 séances différentes en fullbody (séances A séances B), il y aura là aussi un inconvénient (mais je me trompe peut être). Quand on dit de garder la même routine pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois, est-ce que alterner séance A et séance B en full body ça s'appelle changer de routine ? Ou alors c est l ensemble "séance A et séance B" qu'il ne faut pas changer pendant un moment ? (Et donc dans ce cas c est un faux inconvénient).     Et quand je ne serai plus qu'un seul entraînement par semaine (juste pour maintenir mon poids quand je l'aurai atteint), comment organiser mon programme fullbody 1 fois par semaine ?   Merci pour vos retours ! J'espère que j'aurai des réponses, car j'ai passé vraiment beaucoup le temps à essayer de tout structurer :)
    • En fait, je fais une seule série pour chaque exercice, et je m'entraîne avec chrono; 20 sec d'exercice et 15 sec de repos.  
    • Salut, Abdos : 15 exercices... ca veut dire quoi ? 15 exercices de combien de séries et de combien de répétitions ?
    • Bonjour,  J'ai des doutes sur mon programme de street workout, j'aimerais que vous partagiez vos avis et expériences avec moi Je m'entraine 3 fois par semaine, séance full body 45 minutes : Abdos : 15 excercices Haut du corps : (pull up / dip / bodyrow / push up) 3 séries Bas du corps : (squat / fente / pont /talons) 3 séries Est ce que c'est trop ou assez ? Merci d'avance  
    • Bah, la question des reps, ben toutes en fait.  Pour faire simple reste entre 6 et 10 reps pour le moment et plus tard tu pourras expérimenter des cycles de force ou de gros volume. 
  • Calculatrice

    Calcul besoins caloriques

×
×
  • Create New...