Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Jimmy

Compléments alimentaires : les risques cancérogènes du chrome

Date de publication

Last Reply

Replies

Views

2
2004

Top Posters


Recommended Posts

Des chercheurs australiens ont montré qu'une partie du chrome contenu dans les compléments alimentaires pouvait se transformer en un élèment cancérogène. 

 

Compléments alimentaires : les risques cancérogènes du chrome

 

« Maintien de la glycémie », « coupe faim », « effet minceur »… Les fabricants de compléments alimentaires riches en chrome n’hésitent pas à vanter les mérites de cet oligoélément essentiel à l’organisme. Mais selon une étude australienne publiée dans Angewandte Chemie, la consommation à long terme de ces produits est loin d’être sans danger.

Plus précisément, les chercheurs de l’université de Sydney ont découvert qu’une partie du chrome III dit trivalent contenu dans les gélules se transforme en une forme toxique, le chrome VI. Cet élèment métallique est reconnu comme cancérogène certain par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC). Les cancers associés sont le cancer des poumons, le cancer des cavités nasales, et celui des sinus.

Néanmoins, de nombreux travaux ont montré que le chrome III contenu naturellement dans les aliments ou présent dans les compléments alimentaires agit comme cofacteur de l’insuline et permet de réguler le taux de sucre sanguin. 
L'arrêté du 9 mai 2006 relatif aux nutriments pouvant être employés dans la fabrication des compléments alimentaires autorise l'emploi du chrome III à la dose journalière maximale de 25 microgrammes (µg). Pour couvrir les besoins nutritionnels, les autorités sanitaires françaises recommandent un apport journalier de 40 µg. 


Préoccupations sur le long terme

Pour arriver à cette conclusion inquiétante, les scientifiques australiens ont menée des expériences en laboratoire. Ils ont traité des cellules animales avec des doses de chrome non toxiques puis ils les ont analysé par rayons X.

Grâce à cette méthode d’analyse, les chercheurs ont pu observer l’accumulation de cet oligoélèment dans les cellules mais également noter l’apparition du chrome VI. « Nous avons pu montrer qu’un phénomène d’oxydation du chrome III se déroule dans la cellule. C’est ce processus qui aboutit à la forme cancérogène, explique le Dr Lindsay Wu, responsable des travaux qui précise que c’est la première fois que ceci est observé dans un échantillon biologique.

La chercheuse souligne par ailleurs que les cancers liés à l’exposition au chrome VI ont une période de latence très longue. Les symptômes peuvent en effet apparaître au bout de 20 ans. Leur découverte suscite des interrogations quant à l'utilisation des compléments riches en chrome sur le long terme ou à hautes doses.

Cependant, les scientifiques indiquent que des travaux supplémentaires seront nécessaires pour confirmer leurs résultats. Ils se veulent également rassurants et précisent que ce processus de transformation ne semble pas s’appliquer pour le chrome contenu naturellement dans notre alimentation.

Source

Article traité aussi sur :

santelog.com

leparisien.fr

topsante.com

 

Share this post


Link to post

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Partenaire

    foodspring-art-haut

  • Nouvelles réponses

    • Bonjour à tous et merci beaucoup pour vos réponses ou votre lecture    Étudiant en master STAPS APAS, j'ai quelques "notions" en terme de préparation physique , comme dit dans le titre ma question porte sur la prévention des ishio jambiers , je vous explique le contexte :    Jouant dans un club de football au niveau R1 ( anciennement Division Honneur ) il m'a été demandé par le coach si il serait possible de mettre en place un programme d'exercice de prévention renforcement poids de corps , pour les ishio jambiers, de par mes recherches et mes diverses documentations les exercices et programme ne manque pas cependant une question me semble importante concernant la programmation : ayant match le dimanche ou samedi soir , suivi de 3 entraînement ( mardi, mercredi, vendredi ) il me semble préjudiciable de mettre cette atelier le mercredi en début de séance , c'est la ma question : qu'en pensez vous ? Plutôt la mettre le vendredi, ou mardi ou laisser mercredi , en début, milieu de séance ? ( Je précise bien que ce bien des exercices de renforcement à Visé préventive et poids de corps ( pas de grosse charge de travail en vue sur les ishio )  voilà voilà
    • Bonjour Matteo. La France est le paradis du pain.  Dans d'autres pays du monde, en Afrique notamment, le petit dèj est souvent à base de bouillie à peine sucrée de farines complètes: maïs (les grains sont grillés avant mouture: dé-li-cieux !), sorgho, mil ou soja, que l'on peut éventuellement mélanger, parfumer ou pas, à la citronnelle ou au chocolat en poudre. Ultra facile et rapide à préparer, elle se conserve quelques jours au réfrigérateur, et permet de varier ce premier et essentiel repas de la journée qui sera équilibré si on ajoute un fruit frais et une poignée d'amandes ou noisettes.  Je profite d'être ici pour demander si personne parmi vous en IDF ne pourrait me céder/vendre de bidons vissables ou pots vides pour justement conserver mes farines béninoises, ici ..et sur-place   Je vous remercie
    • En 6 mois tu aurais probablement pu progresser davantage avec un entraînement bien structuré et une alimentation appropriée. Mais tu as néanmoins progressé, c'est ce qui compte. Patience et constance sont les clés du progrès. A toi de construire ton succès.
    • Bah, c'est un peu difficile de répondre à cette question sans savoir ce que tu fais chez toi et du matériel dont tu disposes. Perso je me suis entraîné plusieurs années à domicile avec juste des poids, barre, haltères, un rack et un banc. Et encore, tu peux t'entraîner et progresser en fonction de tes objectifs avec beaucoup moins que ça. Suffit de voir le physique que certains détenus développent en prison par exemple.Pouvoir s'entrainer chez soi présente certains avantages. Pas de temps perdu en déploiement, accessibilité du matériel, facilité d'organisation, coût réduit voir nul, etc... D'un autre côté, à la salle tu disposes de plus d'options, tu peux te trouver des partenaires d'entraînement (ce qui est très motivant), tu crées une autre habitude qui te sors de ton quotidien et j'en oublie sûrement. Les deux présentent leurs avantages et leur limitations, c'est à toi de décider de ce qui te convient le mieux. Pourquoi ne pas experimenter quelques séances en salle avant de t'engager? L'essentiel c'est de vouloir, tu trouveras toujours à t'entrainer d'une façon ou d'une autre. 🙂
  • Publicité


  • Calcul besoins caloriques

×
×
  • Create New...