Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

LazuIy

Excès alimentaires

Date de publication

Last Reply

Replies

Views

19
2970

Top Posters


Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Je me présente : 
Je suis un etudiant de 19 ans et 1m79 pour 56kg ( durant les fêtes ) et environs 54-55 autrement. Je fais du sport tout les soirs ( abdos gainage pendant environ 30 mins ) et une scéance de musculation à poids léger le jeudi mais comme je suis étudiant, j'ai pas trop me temps de faire tout ce qu'il faut comme compter les calories et faire tout le sport que je voudrais même si mes abdos sont bien palpables, ils sont recouverts d'une couche de graisse que je n'arrive pas à faire partir.

 

Voilà mon problème : aujourd'hui, jours de paques, j'ai englouti aux environs de 40 oeufs en chocolat, aussi bien noir que praliné, blanc ect... Quelques industriels ( milka et lindt ) mais majoritairement du bio ( du vrai ) très local.

 

Bref, je savais que ca allait arriver alors j'avais préalablement fait un peu plus de sport mais je n'ai pas pû m'empêcher d'en faire directement après aussi.

 

J'ai pour habitude de langer très saint ( pas d'aliments raffinés, le plus brut possible ) et je suis aussi pesco-vegetarien, et je mange le plus bio possible en revanche, je n'atteint pas souvent la quantité de calories requise ( environs 2200 je crois ) bien que je ma'ge amplement à ma faim.

 

Je ne mange aussi aucun sucre raffiné et mon petit déjeuner par exemple est constitué de flocons d'avoines mélanger à différentes baies ( goji, canneberges ect ) avec de l'eau et du thé, bref j'essaye de faire le plus attention possible en somme.

 

Je m'accorde aussi, le dernier jour de mes partiels, soit deux fois par semestre, un painnau raisin, sinon il n'y à quasiment jamais d'écart, des fois des adaptations comme un peu de fromage par exemple.

 

Mais à chaque fois durant les fêtes je craque et je culpabilise car j'ai peur de grossir et de redevenir comme avant ( je faisais 90kg il y à deux ans et c'était pas du muscle ).

 

Malgré un mode de vie plutôt saint, je me demandais si ces excès étaient néfastes ou permissibles car j'essaye de perdre le gras qu'il me reste sur le ventre ( le seul endroit encore gras chez moi ).

 

Merci de votre attention à mon problème et de vos réponses

Link to post

Un excès de temps en temps ne fait pas de mal...Bien que tu ai explosé les compteurs. Bref

Pour brûler le reste de gras qu il te reste, la musculation dans l optique d une prise de muscle est bien adapté à mon humble avis. Plus tu as de muscle, plus ton corps va brûler du gras. Adapte ta diète en conséquence.

Tu fais quoi comme séance de muscu?

Link to post

Je ne fais pas un régime en fait. J'essaye de manger le plus sain et équilibré possible mais je ne mange pas très calorique car beaucoup de légumes qui remplissent l'estomac, de plus j'ai pas le temps en semaine de faire des repas.

Link to post
il y a 7 minutes, LazuIy a dit :

Je ne fais pas un régime en fait. J'essaye de manger le plus sain et équilibré possible mais je ne mange pas très calorique car beaucoup de légumes qui remplissent l'estomac, de plus j'ai pas le temps en semaine de faire des repas.

Mais c'est un régime, et draconien en plus, puisque tu te prives de plein de choses que tu aimerais manger mais que tu t'interdis. Les craquages sont alors inévitables.

Je pense que tu as une personnalité perfectionniste, mais à vouloir trop bien faire tu te tires une balle dans le pied.

D'ailleurs, penser qu'il y a des aliments bons et des aliments mauvais n'a aucune réalité scientifique : tout est question de fréquences et de quantités.

 

À mon avis la question à se poser est : que gagnes-tu à t'imposer des règles si sévères ? est-ce que le résultat ainsi obtenu (quel est-il ?) vaut la peine de sacrifier tous ces plaisirs que tu t'interdis ? 

Link to post

Ben la plus grosse "restriction" c'est que je ne mange aucune viande mais ce n'est pas une restriction car c'est plutôt un souhait et une conviction. Après je n'aime pas vraiment ce qui est sucré cependant depuis peu je me fais des pancakes le weekend par exemple ( 1 chaque matin ). Mais c'est plutôt lors des repas que je devrais manger plus je pense.

 

Le problème c'est que je ne sais pas trop quoi manger en plus grande quantité car je mange déjà suffisamment pour me sentir pleins.

Link to post

Ben le sucre appele le sucre, ce problème ne concerne que les aliments contenant du sucre "non naturel" j'ai envie de dire, du sucre blanc quoi. Ca n'arrive jamais quand je mange des fruits, du miel ou ce genre de choses

Link to post
il y a 1 minute, LazuIy a dit :

Ben le sucre appele le sucre, ce problème ne concerne que les aliments contenant du sucre "non naturel" j'ai envie de dire, du sucre blanc quoi. Ca n'arrive jamais quand je mange des fruits, du miel ou ce genre de choses

Le sucre non-naturel n'existe pas :) Le fait de le raffiner ne change en rien la molécule. Les fruits contiennent tous du glucose et du saccharose (donc du sucre de table), pas seulement du fructose. 

En réalité ce n'est pas le sucre qui appelle le sucre, c'est l'interdit qui l'appelle. C'est ce que je constate au quotidien chez mes patients, ton expérience est très courante je te rassure ! Enlève l'interdit, et au début tu te défouleras, mais très vite l'aliment concerné perdra son attrait et ne te fera plus aucune envie, aussi sucré soit-il. Mais la condition pour ça est de le banaliser, sans quoi il sera perçu par ton mental comme une denrée rare, donc une denrée à surconsommer et à stocker dans l'instant, parce qu'elle n'est pas disponible tout le temps.

Link to post
il y a 9 minutes, LazuIy a dit :

Enlever l'interdit ca consisterait en quoi du coup ?

Déjà, à réaliser qu'un oeuf en chocolat en soi n'est ni bon ni mauvais, tous les nutriments qu'il contient peuvent parfaitement entrer dans le cadre d'une diète équilibrée, donc il n'y a rationnellement aucune justification valable pour bannir cet aliment d'une diète habituelle et de le réserver à des situations d'exception.

 

Ensuite, bien remarquer que le véritable équilibre alimentaire ne se fait pas sur une journée mais sur une semaine voire davantage pour certains micronutriments. 

 

Une fois que c'est compris et accepté, consommer les oeufs sans culpabilité et sans idée de pénurie : ils doivent être disponibles à tout moment, de façon à ce que ton mental ne se dise pas « c'est maintenant ou jamais donc envoyons-nous tout le paquet ». En fait, en pratique on remarque que plus l'aliment «sensible» est disponible en grande quantité, moins il est source de surconsommation.

J'ai déjà eu plusieurs patients qui ne résistent pas au MnM's, et bien quand ils en achètent plusieurs kilos disponibles à tout moment dans leur placard, ils les consomment beaucoup plus raisonnablement que s'ils en achetaient de petits sachets en se disant à chaque fois « cette fois c'est la dernière ».

 

Voilà dans les grandes lignes, après, rien ne remplacera l'accompagnement d'un professionnel.

Link to post

De rien ! et j'ai oublié le plus important : plus on s'impose de règles, plus on génère un stress évitable. Et le stress provoque des envies de manger émotionnelles, qui aggravent les craquages tels que celui que tu as connu.

 

Link to post
Le 08/04/2018 at 00:22, LazuIy a dit :

Du coup, intégrer quelques friandises ou gâteau dans mon alimentation serait un plus?

Uniquement si c'est ça qui te fait envie, et qui provoque une tension émotionnelle quand tu t'en prives. Pour certaines personnes c'est du salé...

Link to post

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • Nouvelles réponses

    • Il faut du temps aussi. Je n'ai jamais été en surpoids mais l'inverse. Jai pourtant certaines zones que j'aimerais améliorer. Mais tu ne pourras pas perdre de manière localisée le gras comme certaines personnes sur les réseaux tentent de le prouver. Peut être est-ce seulement la peau qui s'est distendue suite à ta perte de poids ? Je ne suis pas certaine que le jeûne intermitent puisse changer quelque chose à ta silhouette. Cest plutôt un mode de vie, d'alimentation... Je te souhaite une bonne continuation dans ta nouvelle hygiène de vie. Et peut être qu'un autre membre pourra t'éclairer à ce sujet. Bon courage 
    • Bonjour à toutes et à tous je viens ici un peu en désespoir de cause, car je ne sais pas trop quoi faire.   j'étais en surpoids il y a encore environ un an (presque 100 kilos pour 1m80), j'ai perdu, grace a nutrionniste/rééquilibrage alimentaire et sport, entre 20 et 25 kilos et je suis à un poids de 77 aujourd'hui. J'en suis ravi et ne me suis jamais senti aussi fort et endurant.   Ceci dit, il me reste beaucoup de graisse abdominale, et malgré le sport et la nutrition, je stagne et n'arrive pas à en perdre. Avez vous des conseils car je commence à être frustré. (peut être que je suis dans la catégorie skinny fat? car on dit que je suis tout maigre, et pourtant...encore tout a l'heure un collègue m'a tapoté dans la hanche et m'a pris le poignet d'amour en disant "ahah yen a la")     Je cours 10km par semaine et fait 3 à 4 séances de sport (soit en salle de muscu, soit crossfit suivant mon planning)   je tente depuis 2 semaines le jeune intermittent...   merci d'avance      
    • Tu a de nombreux calculateur en ligne de disponible, rajoute 300kcal et tu vois ce que sa donne, prend des mesures, ne cherche pas spécialement à te peser.    Part sur 1 semaines ou 2, la mesure de ta taille va t'indiquer si tu prend du gras ou pas, elle ne doit pas augmenter.    En 3mois tu ne va pas prendre du muscle comme tu peut l'imaginer. Prendre 1kg de muscle par an est déjà bien... Alors en 3 mois... 
    • Merci beaucoup à vous tous pour vos réponses. J’ai une question toute fois par rapport à mon besoin calorique. J’ai 23 ans, je fais 1m75 et 65kg. Quant à mon activité physique, je fais un full body 3 fois par semaine. Je suis étudiant donc je passe la majorité de mon temps devant mon PC. Quel est mon besoin calorique ? Aussi, j’ai envie de progresser d’ici 3 mois et gagner en masse et en muscle, par quel nombre de calorie faut-il commencer ? et le mois suivant ? Merci bcp
    • Tu prend une décision à l'encontre de ta logique de base...    D'où vient cette tendinite ? Sait tu exactement quel tendons elle touche ? Qu'à tu fait en terme d'examens ? Éducation post traitement avant de reprendre?    Une tendinite n'est pas le résultat d'un physique boiteux qui te pousse à la retraite mais d'une mauvaise appréhension de ton approche face à l'entraînement, qui est sans doute inadapté à ton morphotype...
×
×
  • Create New...