Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Jimmy

Le poids des pères influence le risque d'obésité des enfants à naître

Recommended Posts

Les mauvaises habitudes de vie ont un impact même sur la descendance. Les hommes en surpoids présentent des modifications de L'ADN qui affectent le risque d’obésité des enfants.

 

uploded_sipa_rex40198176_000001-14493929

 

Vous êtes ce que votre père a mangé. Selon une étude menée par l’université de Copenhague (Danemark), le mode de vie d’un homme, notamment sa corpulence, influence le risque que sa descendance présente ou non un surpoids. Pour parvenir à ces conclusions, les auteurs de l’étude, parue dans Cell Metabolism (pdf), ont analysé le sperme de 13 hommes de poids normal et de 10 hommes obèses.

Les facteurs environnementaux remodèlent le génome : voilà l’hypothèse de travail de l’équipe dirigée par Romain Barrès. L’analyse du sperme l’a confirmée. Les chercheurs ont découvert une modification d’un sous-type d’acide ribonucléique (ARN) impliqué dans l’hérédité. Entre les hommes obèses et de poids normal, plus de 9 000 gènes présentent une méthylation différente. Dans certains cas, ce phénomène est absent. Dans d’autres, il est excessif. Et ceci peut affecter l'expression de ces gènes.
 

Processus réversible

« Nous savons aujourd’hui que les enfants nés de père obèse sont prédisposés à développer eux-mêmes une obésité plus tard dans leur vie, indépendamment du poids de leur mère. C’est une nouvelle information cruciale, qui nous informe sur le fait que nous devons être attentifs à la santé des pères avant la conception. Et c’est un message qu’il faut continuer de véhiculer dans la société », estime Ida Donkin, co-auteur de l’article.

L’autre découverte de cette étude, c’est que le phénomène est réversible. Parmi les hommes obèses, ceux qui ont subi une chirurgie bariatrique ont connu une nouvelle modification dans leur méthylation de l’ADN. Cette fois, elle était plus proche de la normale. En moyenne, 4 000 changements structurels sont intervenus entre l’analyse pré-opératoire et celle survenue un an après l’opération.

« Nous devons examiner davantage la signification de ces modifications, tempère Romain Barrès. Cependant, il s’agit d’une preuve préliminaire selon laquelle le sperme transporte des informations sur le poids d’un homme. Et nos résultats impliquent que la perte de poids du père peut influencer le comportement alimentaire des enfants à venir. »

 

Source

Share this post


Link to post

Sujet très intéressant :thumbup2: et complètement d'actu et ce depuis déjà quelques années .

Je confirme l'avancé de cette étude ( par d'autres études bien antérieures ) ,car l'être humain s'adapte à la fois à son environnement et à ses modes de vie . Ce qui est logique en sois par des modifications génétique . Après je ne pensais pas que la transmission des gènes liés à l'obésité ou à son potentiel venait du père .

Si l'on regarde de près des familles " obèses " qui ont pour chacun des membres en sur charge adipeuse et depuis au moins 3 générations  , nous pouvons constater lors d'une gestation ( forte probabilité ) que les foetus sont de plus en plus " gros " au sein même de la nouvelle génération . Il a même était démontré que les familles obèses et inter générationnels possèdent des canines de plus en plus petites du fait de consommer à outrance de la mal bouffe de consistance moles ( MC Do , pizza .....).

Moins pire mais pas mieux , on peu constater que même les animaux de compagnies ( chiens , chats pour l'essentiels ) au sein même de ces famille là ont aussi une surcharge pondérale , mais rien avoir avec le génome humain :D.

Share this post


Link to post

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

  • À découvrir sur la boutique

  • Nouvelles réponses

    • Des forum de musculation, ça ne manque pas vous inquiétez pas. Je vais aller voir ailleurs.
    • Bonjour tout le monde !   La situation   Je suis actuellement très mince, je voudrai me muscler mais j'ai peu de temps libre devant moi. Mon but est donc de me muscler en un minimum de temps.  Mon objectif n'est pas de devenir un bodybuilder, juste de gagner quelques kilos. Je fais actuellement 60 kilos pour 1m80, mon but est de monter à 70 kg (c'est pas énorme non plus, mais ça me suffira car j ai aussi beaucoup d'autres projets à côté).   J'ai donc décidé de m'entraîner en fullbody 2 fois par semaine. Quand j'aurai atteint mes 70 kg, mon but sera de maintenir mon physique actuel en un minimum de temps (juste assez pour le maintenir et ne pas le perdre). Je passerai donc à  1 entraînement par semaine, en fullbody toujours.   Mes questions tant que je suis à 2 entraînements par semaine :   J'ai bien compris qu'il fallait garder un même programme de musculation pendant un certain temps (ni le changer en permanence, ni le garder pendant des années !).  Mais qu'est ce qu'on entend par "garder le même programme pendant telle durée " quand on parle de fullbody 2 fois par semaine ? Est-ce que ça veut dire que  je dois faire les mêmes exercices à chaque séance pendant la durée où je garderai mon programme ? Ou alors séance A = un entraînement fullbody avec tels exeecices et séance B = un entraînement fullbody avec d'autres exercices ?   Je vois des avantages et des inconvénients aux 2 systèmes :   - si je fais les mêmes exercices à chaque séance : comme la durée entrainement doit être faible, cela fait que j'intègre assez peu d'exercices à ma séance. Et donc forcément, certains muscles seront - sollicités que d'autres, par exemple ils seront forcément + travaillés sous un certain angle qu'un autre angle. Impossible de trouver l'équilibre selon moi (mais dites moi si je me trompe).   - D'un autre côte, je me dis que si j alterne entre 2 séances différentes en fullbody (séances A séances B), il y aura là aussi un inconvénient (mais je me trompe peut être). Quand on dit de garder la même routine pendant plusieurs semaines ou plusieurs mois, est-ce que alterner séance A et séance B en full body ça s'appelle changer de routine ? Ou alors c est l ensemble "séance A et séance B" qu'il ne faut pas changer pendant un moment ? (Et donc dans ce cas c est un faux inconvénient).     Et quand je ne serai plus qu'un seul entraînement par semaine (juste pour maintenir mon poids quand je l'aurai atteint), comment organiser mon programme fullbody 1 fois par semaine ?   Merci pour vos retours ! J'espère que j'aurai des réponses, car j'ai passé vraiment beaucoup le temps à essayer de tout structurer :)
    • En fait, je fais une seule série pour chaque exercice, et je m'entraîne avec chrono; 20 sec d'exercice et 15 sec de repos.  
    • Salut, Abdos : 15 exercices... ca veut dire quoi ? 15 exercices de combien de séries et de combien de répétitions ?
    • Bonjour,  J'ai des doutes sur mon programme de street workout, j'aimerais que vous partagiez vos avis et expériences avec moi Je m'entraine 3 fois par semaine, séance full body 45 minutes : Abdos : 15 excercices Haut du corps : (pull up / dip / bodyrow / push up) 3 séries Bas du corps : (squat / fente / pont /talons) 3 séries Est ce que c'est trop ou assez ? Merci d'avance  
  • Calculatrice

    Calcul besoins caloriques

×
×
  • Create New...