Jump to content

Archived

This topic is now archived and is closed to further replies.

Jimmy

Et vous vous mangez des algues ?

Date de publication

Last Reply

Replies

Views

8
2987

Top Posters


Recommended Posts

Consommer des algues contribue à lutter contre les maladies cardiovasculaires.

 

Les algues aideraient à lutter contre les maladies cardiovasculaires. Des chercheurs danois proposent de les faire entrer dans la composition des plats préparés.

 

Consommer des algues contribue à  lutter contre les maladies cardiovasculaires

 

Ajouter des algues aux produits transformés comme les plats surgelés réduirait les pathologies cardiovasculaires, suggère une étude danoise publiée cette semaine dans la revue scientifique Phycologia. Les chercheurs de l’université du sud du Danemark proposent même de remplacer 5 % de la farine de la pâte à pizza par des algues séchées en poudre.

Si ces scientifiques proposent ce changement (radical) de notre alimentation, c’est parce que les maladies cardiovasculaires sont en cause dans 8 décès sur 10 en Europe. Dans le monde, elles représentent la première cause de mortalité prématurée.

Or, ces décès sont évitables. L’un des leviers d’action se situe dans la prévention de l’obésité et le surpoids. En France, près de 7 millions de personnes présentent un excès pondéral. Les femmes sont les premières concernées et les enfants sont de plus en plus touchés. « Cette épidémie » est en partie liée à notre mode de vie.
 

Des algues sous toutes les formes

En Asie, le taux d’obésité et de surpoids est bien moindre qu’en occident. Selon certains travaux, les asiatiques résisteraient à ce fléau grâce aux algues. Wakame, kombu, nori, haricots de mer… Séchés, en salade ou en soupe, ils en raffolent et les consomment sans compter. Ces légumes de mer réduiraient également le risque de cancer du sein, du colon ou encore de la prostate.

Très riche en iode et en calcium, elles sont aussi une source importante de fibres, de protéines, de vitamines et d’acides gras polyinsaturés. « Il est difficile de déterminer la quantité d’algues que doit manger une personne pour bénéficier de ces qualités nutritives. Pour ma part, je dirais qu’il faut consommer entre 5 et 10 grammes d’algues séchées par jour », estime le Pr Mouritsen, responsable de l’étude.
 

Améliorer l'alimentation des occidentaux

Actuellement, les Européens en sont loin. Pour booster leur consommation de légumes de mer, les chercheurs suggèrent donc de les incorporer aux plats industriels. Pour tester la réaction des futurs consommateurs, les chercheurs ont préparé du pain aux algues. Les participants, des hommes en surpoids mais en bonne santé, ont trouvé le goût du pain acceptable tant que le pain contenait moins de 4 % d’algues séchées.

« Nous savons que beaucoup de personnes ne savent pas faire la différence entre une alimentation saine et une alimentation peu nutritive. En ajoutant des algues dans les plats préparés, nous pouvons assurer aux consommateurs des aliments plus sains. Et dans de nombreux cas, nous pourrions améliorer le goût de ces plats tout en réduisant le risque de pathologies cardiovasculaires », assurent les chercheurs.

Source

Link to comment

En effet , Jimmy à bien raison de dire que la consommation d'algues réduit bien les troubles des MCV " Maladies Cardio-Vasculaires " .salade d'algues dans une petite soucoupe carrée et baguette en bois

 

5 algues comestibles aux bienfaits exceptionnels :

 

Nori, wakamé, kombu. Derrière ces noms barbares se cachent des algues alimentaires aux bienfaits étonnants. Bio à la Une fait le point

Largement plébiscitées en cosmétique, la réputation concernant les bienfaits des algues n’est plus à faire. Si les Français n’hésite pas à s’en tartiner le visage et le corps, les algues arrivent rarement jusqu’à l’assiette. Pourtant, les algues ont un intérêt nutritionnel incontestable. Exceptionnellement riches en vitamines, minéraux et oligo-éléments, ces légumes de la mer sont de précieux alliés santé. Ainsi les algues ont la part belle dans le régime alimentaire japonais. Et ce n’est sans doute par un hasard si le pays du soleil levant fait partie de ces “zones bleues” où l’on trouve le plus grand nombre de centenaires. Encore trop méconnues des Français, découvrez ces algues alimentaires aux incroyables vertus nutritionnelles.

La nori

nori.jpgSi ce nom ne vous dit peut-être rien, beaucoup d’entre vous en ont déjà mangé. Les amateurs de sushis en particulier. Il s’agit en effet de l’algue de couleur sombre qui entoure généralement les maki-sushis. Facile à utiliser, son goût est relativement neutre. C’est donc l’algue idéale pour introduire en douceur les légumes de la mer dans notre alimentation.

En plus de leur léger goût iodé, les algues nori sont un concentré de nutriments. Leurs tissus contiennent plus de protéines que la viande (près de 30 %) et près de dix fois plus de calcium que le lait. Il s’agit également d’une source importante en vitamines A, C, E et B. 1 g seulement de nori sec suffit à couvrir 30 % de nos besoins journaliers en vitamines B12. Et ce n’est pas tout. Cette algue ne contient pas moins de 10 acides aminés essentiels parmi lesquels l’acide glutamique ou la taurine. Pour ne rien gâcher, une portion de nori est source de cuivre, de fer, de manganèse, de zinc ou d’iode. Au Japon, on considère que la consommation de nori permet de lutter contre les maladies cardiovasculaires, le diabète et de combattre certains cancers hormonodépendants tels que les cancers du sein ou de la prostate. Avec plus de 30 % de fibres, la nori est idéale pour faciliter la digestion.

La laitue de mer

Claitue%20de%20mer.jpegette algue de couleur vive au goût légèrement corsé se mange autant en salade qu’en accompagnement des poissons. Souvent vendue sous forme de paillette, elle vient aisément relever la saveur d’une soupe ou d’un gratin.

Jusqu’à 8 fois plus riche en vitamine C que l’orange et contenant 12 fois plus de fer que les lentilles, la laitue de mer est une source précieuse de nutriments. Elle est une source privilégiée de calcium, de magnésium et de fer, avec des taux jusqu’à 10 fois supérieurs à ceux des épinards. Sa richesse en vitamines et minéraux permet de renforcer le système immunitaire, d’améliorer la vision et de favoriser la production d’hormones sexuelles

Le kombu

kombu.jpgEn séchant, cette algue brune se couvre d’une sorte de poudre blanche. Il s’agit de glutamate naturel, un acide aminé qui permet de lutter contre le cholestérol et de réguler la pression sanguine. Inutile donc de chercher à les nettoyer. On utilise notamment cette algue pour améliorer la cuisson des légumineuses et en augmenter le taux de protéines. C’est également un excellent exhausteur de goût.

Comme la laitue de mer ou la nori, le kombu est particulièrement riche en calcium et en magnésium, mais surtout en potassium et en sodium. L’algue constitue également un apport important en vitamines A, B1, B12, C, E, F, K et PP. Le kombu est également l’algue la plus riche en sucre non caloriques qui peuvent entrer dans le régime alimentaire des diabétiques.

Le wakamé

wakam%C3%A9.jpgCette algue au léger goût d’huître est généralement servie en salade, comme c’est le cas  dans de nombreux établissement japonais en France.

Aussi riche en protéines que les œufs, cette algue est également bourrée de vitamines A, B et C. Avec un bon apport également en acides aminés, le wakamé est idéal pour stimuler l’organisme et favoriser le système immunitaire. Sa richesse en nutriment est également précieuse pour la santé de la peau et des yeux. Consommée telle quelle ou sous forme de compléments alimentaires, cette algue est particulièrement légère, tout en étant très riche en calcium, potassium et magnésium. Et les taux de fer, jusqu’à 4 fois plus élevés que dans les épinards, ne sont pas en reste, ce qui lui confère des propriétés reminéralisantes exceptionnelles. C’est pourquoi la médecine japonaise en fait beaucoup usage pour les femmes qui ont accouché.

L’agar-agar

agar%20agar.PNGCet extrait d’algues rouges est un gélifiant extraordinaire. Il constitue donc une alternative naturelle et saine à la gélatine animale pour les végétariens, végétaliens et ceux qui suivraient un régime hallal ou casher.

Hypocalorique et dénué de matière grasse, l’agar-agar est souvent conseillé dans le cadre d’un régime amincissant sain. Mais ce n’est pas là son seul avantage. En gonflant au contact de l’eau, les substances végétales qui le composent sont efficaces pour débarrasser l’estomac et les intestins des impuretés.

- See more at: http://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/12580/5-algues-comestibles-aux-bienfaits-exceptionnels#sthash.TPTkY8Vv.dpuf

Link to comment


  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.
  • Nouvelles réponses

    • Bonjour, J'aimerais avoir ce guide. Merci
    • Effectivement y'en a beaucoup qui font du 4x10-12 en mode facile trop loin de l'échec, et en fait ça fait plusieurs mois qu'ils font juste des séries de chauffe, ils ne savent pas forcer.
    • Bonjour pros de la muscu :Dje suis un débutant , je mesure 1m75 et je pèse 64.2 kg. J'ai 23 ans et je m'entraine au moins 5 jours dans la semaine a la maison depuis 1 mois et demi maintenant. Je suis environ a 20% de gras.Je possède un banc de Développé couché et 2 haltères.j'alterne entre 2 séances ;la première :Développé couché , des pompes dans différentes positions , curl haltères et marteau puis j'essaye de faire des tractions même si je n'arrive toujours pas a en faire 1 propre ...la seconde :fentes haltères, extensions mollets haltères, squat halteres et squat en isométriele soir je fais souvent abdos gainage avec des vidéos sur yt d'environ 8 -10 minutesj'ai testé le soulevé de terre cette aprem et j'aime beaucoup cet exercice même si je dois le faire super mal :lol:Niveau alimentation je mange souvent soit pates 250g soit riz avec légumes types brocolis petit poids haricots carottes avec soit du poison (souvent des sardines en boite) soit du jambon de dinde environ 6 tranches :lol: , parfois du pain . Le soir après avoir mangé je mange 2 fruits et 2 yaourt skyr. Je ne mange pas de petit déjeuner car je me lève tard ou très rarement.Bref j'avoue être un peu perdu car je lis et regarde des dizaine de vidéos ou je trouve que tout le monde se contredit et que je ne vois vraiment aucune différence sur mon physique. Alors loin de moi l'idée de dire que je devrais déjà être musclé en 1 mois et demi mais je me demande si je suis sur la bonne voie.Mon but n'est pas de devenir énorme mais juste suffisamment sec pour voir mes abdos pour la 1er fois de ma vie icon12 et un peu dessiné sans trop se prendre la tete parce que J'ai un corps de lâche depuis petit.Et sachez que je ne serais pas la si j'avais l'intention d'abandonner , je continuerai pendant 5 ans si il le faut , Merci de vos réponses en avance :D
    • Bonjour Alia, Content que ca se remette...En fait, comme un médecin m'avait déjà dit : "pour que cela se remette il ne faut pas d'efforts...et vue que vous ne pouvez pas vous passer de sport...ca va être long" Donc recommence le sport doucement mais il y aura certainement souvent des rechutes car cela crée un point de faiblesse..
    • Salut, Encore une fois impossible de répondre car chaque individu à son métabolisme qui lui est propre, également sa structure musculaire et osseuse. 10% de masse graisseuse ne veut rien dire si tu as des jambes fines et élancées et de gros bras et petites épaules génétiquement parlant. A l'inverse, si tu es court sur patte avec de grosses cuisses et gros mollets, des bras comme des sticks et pas d'épaules.. C'est donc à toi d'analyser ton physique tout en restant réaliste et de voir ce qu'il faut bosser..
×
×
  • Create New...