Jump to content
codjo5

Les modulateurs sélectifs des récepteurs aux androgènes (SARM)

Date de publication

Last Reply

Replies

Views

1
129

Top Posters


Recommended Posts

Beaucoup sont ces personnes aujourd'hui qui souffrent de certaines maladies liées à leurs organes sexuels  telles que l'hypogonadisme qui se traduit par une fatigue permanente et une stérilité ou une absence de règles avec une baisse des hormones sexuelles dans le sang . Ces personnes souffrantes  de ce mal , ne cessent de se poser la question de savoir quel traitement vont ils adopter pour être guérir de ce mal .

Laisser moi vous dire que plusieurs options de traitement sont disponibles à savoir les activités physiques et les modifications du mode vie qui sont très importantes pour l'hypogonadisme tardif . Mais en plus de tout cela , nous avons aussi le traitement de remplacement de la testostérone qui est le traitement le plus approprié . Le remplacement de la testostérone est efficace contre les symptômes de l'hypogonadisme , mais il est probable qu'il affecte négativement la production de testostérone endogène et les paramètres de fertilité .

Les stéroïdes anabolisants tels que la nandrolone ont également été revisités récemment et sont considérés comme une alternative possible au remplacement de la testostérone, car les stéroïdes anabolisants ont un effet souhaitable sur la sélectivité musculaire . Les modulateurs sélectifs des récepteurs aux androgènes (SARM) sont censés avoir le même type d’effets que les médicaments androgènes comme les stéroïdes anabolisants, mais leur action est beaucoup plus sélective. Enfin, les SARM sont considérés comme une nouvelle option pour le traitement de remplacement de la testostérone. 

La sélectivité des SARM est plus souhaitable que celle des stéroïdes anabolisants, dont l'activité androgénique est largement insuffisante dans les glandes prostatiques ou sébacées, ce qui rend ces composés intéressants pour la future pharmacie. Cependant, comme c'est souvent le cas avec de nouvelles substances, des recherches plus poussées sont nécessaires avant qu'une application plus répandue puisse avoir lieu.

Source: 
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29886559

On peut seulement se demander lequel de ces choix serait le premier à être considéré en premier lieu comme une alternative au traitement de remplacement de la testostérone.

 

Share this post


Link to post

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.

×
×
  • Create New...